Un élément perturbateur d’Olivier Chantraine

Résultat de recherche d'images pour "olivier chantraine"  Olivier Chantraine est un écrivain français âgé de 45 ans, un ancien cadre formé aux ateliers d’écriture de Philippe Djian à la NRF. Actuellement il réside à Maussane-les-Alpilles.

Un élément perturbateur (2017) est son premier roman.

Je me suis beaucoup amusée avec cette lecture, une histoire qui n’est qu’un écran pour nous livrer une parodie moderne avec des messages subliminaux qui baignent dans l’actualité la plus cuisante. C’est probablement un roman à clefs.

C’est l’histoire de Serge Horowitz, un  véritable zombi, un mutant immergé dans un monde qui ne lui correspond pas. Il a 43 ans et vit depuis 20 ans chez sa grande sœur Anièce, presque terré parce qu’il a peur de tout. Cette peur lui provoque une espèce de paralysie de la parole sans crier gare: il devient mutique tout d’un coup. De plus c’est un grand hypochondriaque.

Pour sa décharge il faut dire qu’il souffre de choc post traumatique depuis que ses deux parents se sont donnés la mort, le laissant aux soins de sa sœur qui le protège et de son frère aîné François qui l’accable. Et le grand frère, ancien énarque est aujourd’hui le Ministre des Finances de la France !

C’est grâce au frère ministre que Serge a trouvé un job d’analyste dans une société qui s’occupe d’évasion fiscale ou de « circuits financiers d’optimisation » ou du domaine de la domiciliation extérieure de revenus fiscaux des entreprises  pour parler en langue de bois (grâce à qui ce sont des millions d’euros qui échappent aux merdeux du fisc, sic, page 153). Le boss de cette boîte qui s’appelle Offshore Investment Company, est un ancien camarade de promotion du Ministre Horowitz (un petit monde de 15 personnes échappant à toute logique, au coeur du VIIIè arrondissement. A tout contrôle aussi. Ici les associés se creusent les méninges pendant des heures pour créer les meilleurs montages financiers permettant à leurs clients d’investir sans que l’argent ne transite jamais par la France, page 11 [pauvre France, presque ruinée par la gabegie généralisée avec une pression fiscale inouïe sur le contribuable moyen que l’on saigne à blanc].

Serge Horowitz est peut être bizarre et inadapté dans la vie, mais c’est un brillant analyste capable de faire une synthèse époustouflante des situations financières. Mais il dérange tout le monde, il met des bâtons dans les roues dans ces collusions politico-financières, empêchant  les requins de la finance et de la politique de tourner en rond.

Il va croiser dans sa boîte une fille superbe, Laura, le prototype de la career woman, prête à tout pour y arriver, qui se sert sans vergogne de ses contacts dans la boîte pour des fins ultra-personnelles. Mais c’est une bosseuse acharnée, à tel point qu’elle ne s’intéresse pas à son seul fils et elle est déjà divorcée.

Serge et Laure. Le feu et la glace. Et pourtant…

Serge va faire capoter les négociations entre un consortium japonais et une entreprise française de boissons énergisantes. C’est une cession négociée à prix d’or pour les français dont le montant du transfert va passer sous les barbes des requins du fisc. Les négociations sont menées par la boîte où travaille Serge, avec le pactole du siècle à la clef. Qui en sera l’un des bénéficiaires? François Horowitz, le Ministre, qui veut ainsi financer sa campagne politique comme candidat à la présidence de la République à la tête du parti qu’il a fondé « La France qui avance« …

Serge est outré par ces agissements. Il va gérer cette affaire selon sa conscience. Serge est un PUR, il est anachronique avec son environnement.

Et Laura dans tout cela? Après avoir joué  la corporate à tout va, elle va trouver une ébauche de rédemption par l’amour (au moins pour un certain temps…). Il est beaucoup question de corporate dans ce livre ce qui me rappelle l’excellent film  Corporate de Nicolas Silhol avec une étonnante Céline Sallette dans le rôle de la DRH, film qui décrit bien l’ambiance délétère qui peut régner dans une petite entreprise pourrie.

Le sujet de ce livre vous rappelle quelque chose? quelqu’un? A chacun de fantasmer sur le substratum de vérité que cette histoire, menée rondement par Olivier Chantraine, peut cacher…Truculent.

UN ÉLÉMENT PERTURBATEUR, Gallimard 2017,  ISBN 978-2-07-274033-6

Une réflexion sur “Un élément perturbateur d’Olivier Chantraine

  1. Pingback: Un élément perturbateur – Ma collection de livres

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s