Archives

Una novela criminal de Jorge Volpi

Résultat de recherche d'images pour "una novela criminal jorge volpi"

Jorge Volpi Escalante es un escritor mexicano nacido en 1968, integrante del grupo literario  llamado del « crack mexicano », un grupo de escritores coetáneos  en ruptura con un tipo de escritura « light » y que tienden a cierto cosmopolitismo literario. Volpi acumula numerosos premios  y su estilo se interesa más al fondo que a la forma, con una neta predilección en su temática por la política y la ciencia. Se dice que Volpi hace de la « ciencia fusión » en sus libros.

Prácticamente cada uno de sus libros ha sido premiado. Recibió en Chile el Premio José Donoso 2009 por el conjunto de su obra. Por su libro En busca de Klingsor  ha recibido nada menos que 4 premios, de los cuales el Premio Biblioteca Breve 1999 : es su novela más difundida que hace parte de una « trilogía del siglo XX » junto con El fin de la locura y No será la tierra.

Una novela criminal (2018) es el octavo libro de este autor que comento en el blog, un autor interesante por lo bien  documentado y lo variopinto de sus temas, esta vez  habría necesitado unos 3 años de investigación y ha sido otro de sus libros premiado, esta vez con el Premio Alfaguara del mismo año; Volpi presentó el manuscrito bajo el pseudónimo de G. Fuchs.

Es una novela documental o no-ficcional que relata el caso mediático del mexicano Israel Vallarta y de la francesa Florence Cassez, ambos acusados de secuestros perpetrados en México en 2005, en plena guerra del gobierno contra los narcotraficantes y México sumido a una violencia ciudadana inaudita.

Para calmar a la población y encontrar un chivo expiatorio, el gobierno, la policía, los medios de la TV nacional armaron un montaje donde Vallarta y Cassez eran « los malos », los organizadores de secuestros en una filmación difundida a la mejor hora de escucha.

Pero Florence Cassez era francesa y fue apresada sin respetar la ley internacional, fue maltratada y condenada, sin juicio a casi 96 años de cárcel que fueron reducidos a 60.

En cuanto a Israel Vallarta, quien fuera un momento su pareja, aún sigue en la cárcel y aún no lo han juzgado…

La diferencia es que Cassez tuvo a los mejores defensores mexicanos y franceses y que el ex-presidente Sarkozy se interesó en su caso e hizo lo que pudo por liberarla. El Señor Vallarta no ha tenido defensores ni siquiera juicio y sigue en la cárcel así como otros parientes suyos.

Jurídicamente este caso es un verdadero desastre. Abundan las falsas noticias, las falsas declaraciones, los falsos testigos y un comportamiento decididamente bestial de la parte de las fuerzas del orden sin que jamás hayan sido juzgados por las múltiples vejaciones y la tortura sufridas por los supuestos secuestradores. Ambos han clamado siempre su inocencia.

Escribe Volpi página 38 que el sistema de justicia mexicano no sólo estaba (y está) dominado por una arquitectura institucional abstrusa e ineficiente, sino por una corrupción abismal y una aberrante manipulación política, así como por el uso indiscriminado de la tortura, todo lo cual impedía (e impide) cualquier aproximación a la verdad.

Hay aún partes totalmente oscuras en el caso Vallarta-Cassez. Y el escritor Volpi, que tiene una formación de abogado, las pasa al lector sin ninguna interpretación ni comentario. El libro es pesado en aclaraciones y expedientes y el lector se da cuenta de la monstruosidad de la falencia mexicana.

Un libro de casi 500 páginas que se lee como un thriller a pesar de la sobreabundancia de datos. Terrorífico.

UNA NOVELA CRIMINAL, Alfaguara 2018,  ISBN 978-84-204-3227-4

Témoin involontaire de Gianrico Carofiglio

Résultat de recherche d'images pour "témoin involontaire" Gianrico Carofiglio est un magistrat, écrivain et homme politique italien (Bari 1961).

Témoin involontaire (2002) est le premier tome d’une série avec l’avocat Guido Guerrieri de la ville de Bari; quatre autres tomes sont déjà publiés et traduits en français. Un film pour la TV italienne fût tourné en 2007 par Alberto Sironi et vous pouvez le voir sur Youtube en italien sous le titre original de Testimone inconsapevole (durée 1h47); avec Emilio Solfrizzi dans le rôle de l’avocat Guido Guerrieri. C’est un film à part entière très fidèle au texte, avec moins de détails quotidiens que dans le livre, très axé sur le procès et avec une fin modifiée par rapport au livre qui va « plus vite » avec la relation entre Guido et Margherita.

Dans ce premier tome Carofiglio développe richement l’art du contre-interrogatoire avec ses modèles d’interaction et c’est intéressant.

Ce livre m’avait été chaudement recommandé et je dois avouer que au début j’ai été décontenancée par cette lecture en me disant « mais, qu’est-ce que j’ai à faire des mésaventures de cet avocat avec un profil de loser, de anti héros? ». Puis, lorsque l’humour ravageur du personnage et l’explication de sa dépression furent évidentes, j’ai trouvé que la lecture était très addictive, plus intéressante que bien d’autres lectures similaires et sémillante de détails de la quotidienneté de l’avocat! La richesse du texte va jusqu’à nous donner une recette de cuisine (les polpetti de poulet que je vous donnerai en fin d’article) et un vin de la région de Lecce (Pouilles) que j’ai réussi à trouver dans un magasin de vins italiens et qui est délicieux, velouté et équilibré : le Salice Salentino-Riserva que je vous recommande (attention, il titre 16°5).

Le polar tourne autour d’une affaire judiciaire relativement simple : un Sénégalais, Abdou Thiam,  vendeur à la sauvette sur une plage de Bari est accusé du meurtre d’un petit garçon de 9 ans qui réside tous les étés à Bari avec les grands parents et qui fréquente la plage tous les jours; il était ami avec Thiam. Tout, absolument tout accuse le Sénégalais. L’avocat pénaliste Guerrieri, sera contacté afin d’assurer la défense de Thiam et peu à peu sera convaincu de la sincérité de l’accusé. Le procès ira aux assises et la plaidoirie est essentielle pour convaincre les jurés. Aucun détail ne peut être négligé car Thiam risque la peine à perpétuité.

La deuxième partie du roman développe la construction de la défense. C’est intéressant et instructif.

L’intérêt de ce polar pour moi n’est pas dans la partie judiciaire mais dans tout ce qui entoure la vie de l’avocat et la psychologie de Guido Guerrieri.

Ce livre me rappelle le cinéma italien néoréaliste de la post guerre avec une  foultitude de petits détails contenus dans la narration qui sont d’une richesse incroyable comme dans la tétralogie d’Elsa Ferrante : c’est très cinématographique.

Il faudra suivre la trajectoire de Guido Guerrieri car le lecteur est bien conscient qu’il va entamer sous nos yeux une nouvelle relation sentimentale avec l’énergique Margherita…

POLPETTIS  DE POULET (=CROQUETTES): cuire puis hacher le poulet avec 100 grammes de jambon cuit. Mettre le tout dans un saladier avec un oeuf, du parmesan râpé, une pincée de noix muscade, sel et poivre. Mélanger à la cuillère de bois puis former les croquettes avec les mains, grosses comme un oeuf. Les passer dans un autre jaune d’oeuf battu avec un peu de sel et une goutte de vin. Rouler les croquettes dans la chapelure mélangée avec un soupçon de noix muscade et les faire dorer à feu modéré dans de l’huile d’olive. Accompagner  d’un Salice Salentino ou n’importe quel autre vin sous la main. Buon appetito.

NB : ni la quantité de poulet ni le vin pour la préparation ne sont donnés; la recette figure page 103.

TÉMOIN INVOLONTAIRE, Rivages/Noir 658, 2018 (GC 2002),  ISBN 978-2-743-61-7202