Archives de tags | écrivain français

Une éducation catholique de Catherine Cusset

Capture d’écran 2015-03-09 à 11.16.07

 Catherine Cusset est un écrivain français (Paris 1963) ; elle est normalienne agrégée de lettres classiques avec une thèse sur le marquis de Sade. Elle a enseigné plus de 10 années à Yale la littérature française du XVII-ème siècle pour finalement abandonner sa carrière universitaire et se consacrer à l’écriture à plein temps. Elle vit aux EEUU.

Son plus grand succès de librairie,  a été Un brillant avenir de 2008 qui reçut le prix  Goncourt des lycéens. J’ai publié un billet en août 2014 sur son livre de 1999 Le problème avec Jane, qui fut le premier livre de Catherine Cusset à être reconnu comme un succès de librairie; un livre qui m’avait été chaudement recommandé: je l’ai aimé partiellement et il m’a  partiellement déplu par son côté voyeur et nombriliste.

Une éducation catholique de 2014 est aussi un livre très nombriliste, quelque peu impudique,  où le titre est trompeur parce que l’éducation catholique est ici abordée très tangentiellement, n’ayant aucun rapport avec les révélations apportées par le texte.

Catherine Cusset nous décrit par le menu l’enfance de Marie, un petite fille pleurnicharde et tranquille en apparence qui évolue  entre un père catho pratiquant, une mère athée et névrosée et une sœur aînée à l’opposé d’elle même. Marie est assez douée à l’école, surtout en français, mais elle est aussi très douée pour les transgressions et les affaires compliquées voire malsaines. Bien sûr, elle connaîtra quelques déviances de la pré- adolescence avec une période de rapines frôlant la cleptomanie car n’ayant aucun besoin matériel, elle éprouve le besoin de se faire remarquer et de transgresser.

Puis, Marie devenue plus âgée va connaître ses premiers émois physiques qui seront saphiques ensuite elle aura une vie sexuelle assez mouvementée et compliquée ; elle  passera d’un amant à un autre éprouvant le besoin de beaucoup parler, et aussi de faire souffrir ses amants en se faisant souffrir elle même; elle ne dissocie pas l’amour de la souffrance, comme si , sans le savoir, elle avait sublimé amour avec souffrance en bonne chrétienne.

Je n’ai pas trouvé ce livre intéressant; je l’ai trouvé nombriliste et plutôt antipathique. Quel intérêt à lire les turpitudes de cette ex-petite nounouche devenue tordue et accro aux situations compliquées? C’est peut être un univers féminin à découvrir pour les hommes…

On peut imaginer  que ce livre ait servi d’analyse psychologique à l’écrivain;  je soupçonne que dans ce texte il y a une psychanalyse de l’auteur sur elle-même, par texte interposé.

UNE ÉDUCATION CATHOLIQUE, Gallimard 2014,  ISBN 978-2-07-014642-0

Son carnet rouge de Tatiana de Rosnay

Résultat de recherche d'images pour "tatiana de rosnay"Tatiana de Rosnay est un écrivain, journaliste et scénariste française née en 1961 avec un beau palmarès, jugez plutôt : huitième écrivain français le plus lu en Europe en 2010 et cinquième auteur français le plus lu en 2011.

Son carnet rouge  est un recueil de onze nouvelles qui avaient été publiées  aux Édition PLON en 1995 sous le titre Mariés, pères de famille. Elles ont été reprises par les Éditions Héloïse d’Ormesson en 2014 et par Le Livre de Poche la même année.

Ce sont des nouvelles autour du thème de l’adultère (féminin ou masculin), décliné sous toutes ses formes. Le format de ces nouvelles  permet de mieux explorer le thème, de changer de style, d’attaquer une nouvelle histoire. Dans ses histoires, Tatiana de Rosnay nous livre des scénarios  serrés, un rythme soutenu et des chutes soignées. Madame de Rosnay fait mouche, mais ses nouvelles sont oppressantes, malgré une bonne dose d’humour.

Comme à son habitude elle emploie un langage direct et sans fioritures et du coup, cela peut surprendre le lecteur…Toutes les courtes histoires sont très bonnes, je n’ai pas eu de préférence particulière, elles se valent toutes. Elles sont toutes précédés par une citation d’un grand nom de la littérature : Maupassant, Flaubert, La Fontaine, Baudelaire, Molière, Mauriac, Proust, de Vilmorin, etc.Et les nouvelles technologies comme les SMS, répondeurs, clés USB, portables font partie de la panoplie infernale de l’adultère.

L’écrivain disait dans une interview que ce qui l’intéresse dans l’adultère c’est d’explorer les sentiments, les émotions, la douleur. Ce qui la fascine c’est le déni en matière d’adultère. Faire comme si cela n’existait pas.

Cette fois l’écrivain a dépassé ses sujets de prédilection, c’est à dire, les lieux fermés, mais elle est toujours aussi pertinente, drôle par moments et fine psychologue.

SON CARNET ROUGE, Le livre de Poche 33614,  ISBN 978-2-253-7782-6