Comédie française de Fabrice Luchini

See original imageFabrice Luchini est le nom d’emprunt de Robert Luchini, acteur français (Paris 1951), un autodidacte émérite qui a débuté dans la vie comme apprenti-coiffeur dès 13 ans, mais chez pas n’importe quel coiffeur : le très mondain Alexandre. Mais déjà à cette époque le jeune Luchini était amateur de bonne littérature. C’est Philippe Labro qui l’aurait découvert en 1968 à Angoûleme; il suivra par la suite des cours d’art dramatique chez Jean-Laurent Cochet et décrochera un rôle avec le réalisateur Eric Rohmer. Par la suite ses spectacles de one-man-show lui apporteront une gloire incontestée avec des lectures très personnelles d’auteurs qu’il aime bien et qu’il connait à la perfection parce qu’il les a « travaillés » ad libitum; inutile de préciser que Luchini est un perfectionniste. Sa génialité réside à chercher la vérité des mots tout en veillant à s’effacer lui même. La légende raconte qu’il aurait essayé trois fois de rentrer à la Comédie Française, les trois fois l’administrateur en fonction aurait répondu qu’il n’avait pas là sa place. Je pense sincèrement que Luchini est déjà une institution à lui seul. C’est une personnalité trop indépendante, il se suffit à lui même et n’a pas besoin d’une troupe.

Comédie française est censé être autobiographique, un livre autobiographie paru à 65 ans. Il aurait cédé à la sollicitation de l’éditrice Maxime Catroux chez Flammarion. Certes, le livre est autobiographique mais il a eu la pudeur de se cacher derrière le personnage public qu’il s’est forgé. Ainsi, sa discrétion attire le respect à une époque où il est de mauvais (pardon, de bon) ton de tout étaler, de tout dévoiler, de sur-informer (omnia vanitas).

Evidemment l’écriture est très luchinienne, on croit entendre le spirituel cabotin avec sa diction et son phrasé qui n’appartiennent qu’à lui (Quelle diction pour Rimbaud ? J’ai mis 100 représentations pour trouver le ton juste pour dire passablement Le bateau ivre). Bien sûr que nous sommes sensibles à la musicalité qu’il imprime aux textes qu’il nous sert. On sent dans le livre son amour des lettres françaises, son amour des mots et une interprétation très personnelle des auteurs qui lui sont chers et qu’il connait par coeur. Grâce à Luchini nous revisiterons La Fontaine, Céline, Barthes, Rimbaud, Muray, Nietzche, etc Un voyage garanti féerique et, en ce qui concerne Arthur Rimbaud, tout simplement hallucinatoire..

En quelque sorte ce livre est la prolongation de ses spectacles si spirituels et persifleurs. Fabrice Luchini est un acteur solaire, il irradie sa passion et tant pis si par moments il parait terriblement cabotin. Il donne une très bonne et très juste définition de lui même : un chaos de perplexité.

Fabrice Luchini a la lubie du discours organique où « la langue sort du corps et non pas du cerveau : c’est un produit organique qui fait avancer l’action. Rien n’est descriptif, orné. Tout est immédiatement compréhensible ».

Une lecture agréable et très parisienne, aérienne, spirituelle et qui nous rend meilleurs. Merci Monique F. pour ton prêt.

COMÉDIE FRANÇAISE, Flammarion 2016,  ISBN 978-2-0813-7917-6

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s