Trois jours et une vie de Pierre Lemaitre

Résultat de recherche d'images pour "trois jours et une vie de pierre lemaitre"

Pierre Lemaître est un scénariste et romancier français (Paris 1951) ayant une formation de psychologue et qui connait un grand succès depuis le Prix Goncourt  2013 avec son roman noir picaresque Au revoir là haut. Ses livres sont en cours de traduction dans plus de trente langues ! Ses polars ont reçu au moins huit prix . Il vit de sa plume depuis 2006.

Je dois dire que depuis que je l’ai découvert, je n’ai eu de cesse que de lire tous ses livres. La lecture du Goncourt attend sagement sur une étagère car la version audio m’a tellement plu que j’ai acheté le livre. La trilogie, devenue quadrilogie, sur le Commandant Verhœven et publiée entre 2006 et 2013 a été lue avec délectation;  des billets ont été publiés sur tous les livres dans ce blog. Pareil pour Cadres noirs (2010), un roman très noir ancré dans la plus abjecte réalité contemporaine, et Robe de marié (2008). Tous les livres m’ont plu par le style de l’auteur, plein d’ironie et de dérision; aussi par quelques tours de plume assez originaux que lui seul sait trouver. Mais par dessus tout, j’apprécie cette touche psychologique très maitrisée dans ses romans, c’est du pro.

Trois jours et une vie (2016), est un roman noir que j’ai abordé avec expectation. Mais cette fois la magie n’a pas opéré : je me suis un peu ennuyée dans le descriptif du roman surtout dans la première moitié, un descriptif parfois répétitif. Je n’ai pas retrouvé la plume légère et efficace, virevoltante,  avec des trouvailles originales et des commentaires savoureux. Il est vrai que la gravité du sujet ne se prêtait pas, mais tout de même, j’avais par moments l’impression de lire un autre auteur. L’écriture est encore une fois assez cinématographique ce qui donne au texte une impression visuelle, quasi palpable.

Le roman est articulé autour d’un drame survenu à l’adolescence du personnage principal, le jeune Antoine Courtin, vers ses douze ans. Le milieu est un huis clos, Beauval une bourgade de l’est de la France où tous se connaissent, s’épient, ont des histoires et des comptes non soldés entre les uns et les autres. Beaucoup de secrets de famille aussi, jalousement gardés, enterrés dans les consciences. Comment peut-on vivre et se construire après un drame aussi horrible? Comment vivre sa culpabilité?  Comment vivre dans un perpétuel mensonge? Au départ Antoine est un garçonnet un peu seul, il deviendra un adulte sociopathe, poursuivi par son histoire, lâche, mais son histoire va le rattraper de la façon la plus inattendue qui soit.

Il y a une balance réussie entre la lenteur de la vie à Beauval et l’arrivée des deux tempêtes dévastatrices qui ont secoué la France pendant l’hiver 1999 : les mal nommées Lothar et Martin qui dévasteront Beauval . Le descriptif de ce déchainement naturel est très réussi.

Les  points forts du livre à mon avis sont deux :  1)  le suspens est inversé, belle trouvaille dans la forme puisque nous connaitrons l’assassin dès le départ, mais nous ignorons comment cela va tourner et 2) le contexte psychologique savamment mené par un pro du suspense: une lente et glauque montée de l’angoisse  devant le final ignoré par le lecteur. Et le final de l’histoire aura au moins le mérite de nous surprendre et même de nous étonner. La sagesse populaire dit « tout se paye dans la vie », tôt ou tard. Nous en avons ici un exemple magnifique et aussi la démonstration de la méchanceté ou de la générosité dont les gens sont capables.

TROIS JOURS ET UNE VIE, Albin Michel 2016,  ISBN 978-2-226-32573-0

Une réflexion sur “Trois jours et une vie de Pierre Lemaitre

  1. Je n’ai pas encore lu ce dernier livre de l’auteur.
    Je suis une grande fan de son écriture. C’est dire.
    J’ai entendu quelque peu le sujet et j’hésite à le lire, surtout abordé par Pierre Lemaître. Je connais très bien son style, sa manière d’aborder les sujets, et je me dis : Cela craint.
    Même après ton avis ou votre avis🙂 je le lirai, il est dans ma liste de lectures à venir, mais en son temps.🙂 Je me repose de lui. Trop imprégnée de ses mots, et de ses détours machiavéliques et manipulateurs pour les lecteurs. J’adore me faire avoir ainsi🙂
    A bientôt, plus tard, après la lecture de ce nouveau livre que je n’oublie certainement pas.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s