L’Homme inquiet de Henning Mankell

Henning Mankell, écrivain suédois résidant au Mozambique, est le créateur du personnage Kurt Wallander, l’inspecteur de police d’Ystad en Suède. Désabusé et assez triste, Kurt a du mal entre sa vie privée chaotique et son métier dévorant de policier, et il a tellement de doutes sur tellement de choses, ce qui nous le rend attachant et crédible .

L’homme inquiet est  le chant du cygne de Wallander, c’est le neuvième et dernier opus que lui a consacré Mankell et c’est un livre plein de mélancolie.

Je pense avoir lu presque tous les Mankell et je me souviens encore de mon premier, offert par  Corinne L., je crois que c’était La muraille invisible de 2002,  livre qui m’avait fait forte impression à l’époque. Dans ce blog j’ ai commenté déjà trois autres, tous prêtés par mon amie Françoise P: Le chinois en mars 2012, Les chiens de Riga en novembre 2012 et La lionne blanche en avril 2013.

Ce dernier opus avec Kurt Wallander est très bon, mais très sombre, presque douloureux. Il y a une double histoire. L’énigme policière est très compliquée, très documentée et, disons le, assez intéressante. Cela concerne le haut commandement de l’Armée suédoise depuis la guerre froide, mais aussi Kurt Wallander puisque sa fille unique, Linda, vient d’avoir une petite fille, Klara, avec le fils de Hâkan von Enke, l’homme inquiet, un ancien haut gradé de la Marine. Linda fait aussi partie de la Police.

Et l’autre histoire, la plus poignante, est celle du déclin physique de Wallander qui arrive à la soixantaine avec un état physique et cognitif (accès d’amnésie) préoccupants. Nous assistons au fil des chapitres à une série de malheurs qui s’abattent sur ce pauvre Wallander.  Henning Mankell ne l’a pas gâté, et nous assistons impavides au déclin du policier cerné par un diabète mal soigné, qui fait des bévues énormes dans son métier, qui a une vie privée chaotique et triste, qui est si seul , mais qui ne sait pas qu’il connaîtra des choses encore pires puisqu’il commence à présenter des signes neurologiques d’une maladie plus grave . Page 278 Kurt Wallander écrit :…pour la première fois, je mesure mes limites et mon âge. Je ne l’avais encore jamais fait jusqu’à présent. Je n’ai plus quarante ans. Le temps perdu ne reviendra pas. Je dois m’y résigner. Je crois que c’est une illusion que je partage avec beaucoup de monde: celle de croire qu’on peut, contre toute évidence, se baigner deux fois dans le même fleuve.

C’est un livre assez long, plus de 500 pages, mais qui se lit bien. Je ne sais pas pourquoi mais j’ai le pressentiment que Linda Wallander va prendre la relève. Elle en a la carrure et la compétence. Ainsi aurons-nous quelques nouvelles de Kurt Wallander qui va entamer une nouvelle partie douloureuse de sa vie.

L’HOMME INQUIET, Points 2741, (Éd. du Seuil 2010),  ISBN 978-2-7578-2509-9

Une réflexion sur “L’Homme inquiet de Henning Mankell

  1. Bonsoir, j’espere que vous allez bien. J’ai terminé recement un excellent roman de la rentrée prochaine: Confiteor de Jaume Cabré éditions actes sud. On va surement beaucoup en entendre parler. Il sort le 4 septembre, mais peut etre voudrez vous le lire en version originale… Guillaume

    Si la boutique d’antiquités de la famille est tout un univers pour le petit Adrià, le bureau de son père est le centre de cet univers et le plus grand trésor de tous est un magnifique violon du XVIIIe siècle autour duquel virevoltent de nombreuses histoires de ce roman de romans. Confiteor est une longue lettre d’amour de quelqu’un qui a dû jouer seul pendant de longues années, entre de vieux livres et des secrets inavoués ; de quelqu’un qui a aimé de manière inconditionnelle ; de quelqu’un qui se sent coupable d’une mort violente, et de quelqu’un qui ne comprend pas le mal qui parcourt l’histoire de l’Occident.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s