Le pic du diable de Deon Meyer

Afrikaneer pure souche, né à Paarl en 1958, Deon Meyer est un  auteur à succès de romans policiers qui a ses adeptes inconditionnels. Il est vrai que ses livres vont au delà d’une intrigue policière et nous livrent des renseignements sur cette société sud africaine si particulière, qui se cherche encore, société où règne une violence urbaine inouïe.

J’ ai lu quelques uns de ses livres qui ont été commentés dans ce blog:  Jusqu’au dernier  en octobre 2012 et L’âme du chasseur   en décembre 2012. Je dois dire que ses livres sont d’un intérêt inégal pour moi, certains sont très réussis, d’autres comportent des longueurs et des explications sans fin, plus laborieux à lire. C’est mon amie Françoise P. qui m’a prêté toute une pile , composée de quelques  Deon Meyer et de quelques  Henning Mankell, pile dont je commence à voir le bout…il me reste, après celui ci, un Mankell à lire..et ouf ce sera terminé !

Disons que celui ci je l’ai bien, bien aimé, car il est palpitant , sans texte en trop pour vous expliquer ceci ou cela. Mais il faut savoir que la lecture est compliquée car il y a trois histoires en parallèle avec des paragraphes qui sautent du coq à l’âne ce qui ne facilite pas la lecture. En revanche, Deon Meyer possède un réel talent pour dépeindre ses personnages, pour nous livrer leurs démons intérieurs, leur introspection, leurs doutes et leurs faiblesses. Autrement dit, ses personnages sont nimbés d’une grande humanité.

Dans Le pic du diable il y a TROIS histoires emmêlées:

1) celle de Christine  van Rooyen , une call girl de luxe qui sera approchée par un baron de la drogue colombien (premier personnage sud américain que je rencontre chez Meyer);  elle raconte son histoire à un pasteur afin de se justifier et de trouver une certaine rédemption, mais aussi un alibi.

2) celle de l’inspecteur Benny Griessel qui touche le fond de l’abîme avec son alcoolisme et qui se pose des questions parce qu’il a tout raté: sa famille et le respect de ses collègues de la police, et s’il était un bon flic, c’était parce qu’il comprenait les autres à travers lui. Il savait utiliser ses propres faiblesses, ses instincts et ses peurs, parce qu’il les connaissait. Il pouvait les exagérer, les amplifier comme s’il tournait un bouton de volume imaginaire, jusqu’au point où ils poussaient les autres à commettre un meurtre ou un viol, à mentir ou à voler. Il va impliquer sa fille Carla de 18 ans dans ce tome ce qui va encore lui coûter quelques plumes…

3) celle de Thobela Mpayipheli, le Xhosa entraîné à tuer par le KGB qui vit un drame personnel affreux et qui décide de se faire justice lui même. Ce personnage jouait un rôle important dans L’âme du chasseur, avec une  histoire qui a une suite dans ce livre, raison pour laquelle il vaut mieux lire d’abord L’âme du chasseur, pour mieux comprendre l’ampleur du problème.

Il y a  dans ce livre un véritable cours magistral sur la sagaie qui est l’arme du crime, appelée ici assegai. Il n’y a pas de mot français pour assegai alors qu’il est reconnu en anglais. En français la traduction proposée est sagaie, ce qui est plus général. Il s’agit d’une lame qui sert pour la chasse en Afrique du Sud et qui va servir à Thobela pour appliquer sa justice d’une façon, disons traditionnelle, pour l’Afrique du Sud.

Le récit dans ce roman est trépidant, très réussi, même si parfois on a du mal à situer qui mène l’action. Un des meilleurs Deon que j’ai lu, à la hauteur de 13 heures, mon premier Deon , non resumé dans ce blog. A recommander.

LE PIC DU DIABLE, Points N° P2015 2008 (Éditions du Seuil 2007),  ISBN 978-0-340-82265-4

Une réflexion sur “Le pic du diable de Deon Meyer

  1. En lisant ce livre riche et foisonnant, je me trouvais en afrique du sud. Roman et témoin d ‘un pays bouleversant et bouleversé. Beaucoup de respect et d’admiration pour cet auteur qui aime tant son pays.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s