Amsterdamnation et autres nouvelles de Tatiana de Rosnay

Excellente romancière que je suis avec délice parce que j’apprécie son style: clair et direct. Ce petit opus m’a été offert avec l’achat de deux autres livres en format poche à la FNAC ( livre que j’ai choisi, parmi bien d’autres, of course). Tatiana de Rosnay est franco-anglaise et parfaitement bilingue, c’est un atout. Son roman Le coeur d’une autre a été commenté dans ce blog en juin 2012. Je crois que je possède presque tous ses livres, à l’exception de Rose. Elle annonce une nouvelle parution pour le mois de mars 2013  avec le livre A l’encre russe qui promet d’être encore un grand succès ( elle a une aîeule russe du côté paternel, l’actrice Natalia Rachewskia, directrice du théâtre Pouchkine à Leningrad entre 1925-1949).

Dans cet opus, il y a  6 nouvelles, aux thèmes variés et différents, parues dans des journaux comme VSD, Le Figaro, Marie Claire; d’autres sont inédites, toutes excellentes avec son style  direct et efficace où chaque mot sert à dire quelque chose.

Ma préférence va à la nouvelle la plus longue, Ozalide, 28 pages, où la romancière narre jusqu’où peut aller l’admiration fanatique qu’un écrivain peut exercer sur un cerveau dérangé, puisque la protagoniste,  Ozalide, s’immisce subrepticement dans la vie privée de son auteur préféré pour lui voler le manuscrit de son dernier livre afin de le savourer toute seule et ainsi le soustraire aux autres. Cela fait froid dans le dos de savoir comment la vie privée des gens peut être espionnée et infiltrée, à des fins qui n’ont rien à voir avec la littérature.

Quant au tître, Amsterdamnation, c’est le titre de la première nouvelle, assez noire, de 14 pages et qui raconte la célébration des 50 ans de Harry à Amsterdam, en compagnie de son épouse Cynthia. Le couple d’anglais, dont le mariage suinte l’ennui et le manque d’érotisme, se promène désabusé  sous la pluie d’Amsterdam et reçoit la nouvelle terrible d’un accident survenu au ski à leur fille unique; ils se doivent de partir en urgence pour la rejoindre. A la fin de la nouvelle on peut lire...il ferme les yeux. Il sait déjà qu’il se souviendra toute sa vie de ses cinquante ans, fêtés en amoureux, sous la pluie, à Amsterdam.

AMSTERDAMNATION, Livre de Poche, ISBN  301-0-000-02669-3

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s